Définition : « Une condition qui résulte quand une personne ingère une substance (ou est engagé́ dans un comportement) qui peut être agréable mais dont l’acte continue devient compulsif et interfère avec les responsabilités de la vie ordinaire. »

Les utilisateurs peuvent ne pas être conscients du fait que leur comportement est hors de contrôle.

Le corps s’adapte à la présence d’un médicament qui n’a plus le même effet et donc il y a un niveau de tolérance faussé (exemple : l’alcool) Cela peut avoir lieu sur le plan mental due à un stress émotionnel ou un déséquilibre physique.

Il existe différentes sources d’addictions : Génétique, traumatismes passés et stress émotionnel, Niveau d’anxiété élevé, hormones de stress circulantes à un degré trop élevé, expériences douloureuses de l’enfance (la cigarette rappelle le fait de têter sa maman), abandon, abus sexuel, affectif ou bien physique, un manque de soutien pour notre développement et épanouissement, désespoir.

Mais aussi lorsqu’il y a un sentiment d’appartenance (cela arrive souvent chez les jeunes avec la cigarette) ou encore lorsque nous faisons un métier qui nous correspond plus ou bien un partenaire toxique.

L’addiction à la nourriture se présente par :

  • Suralimentation compulsive
  • Utiliser la nourriture pour créer un changement d’humeur ou pour aider à équilibrer un manque.
  • Utiliser la nourriture pour composer avec le stress émotionnel
  • Difficulté à changer ou gérer son comportement avec de la volonté
  • Suralimentation compulsive – pour se calmer
  • Boulimie – ruée vers la dopamine, la carence en sérotonine, lié aux problèmes d’hypothalamus
  • Anorexie – Profondément destructrice et la peur.

   Les femmes et les hommes en surpoids sont 25% plus susceptibles de souffrir de troubles de l’humeur comme:

  • Depression
  • Insomnie
  • Addiction drogues
  • Troubles de l’alimentation
  • Addiction au Jeu et au sexe

En curothérapie, les esprits des addictions se retrouvent sensiblement à la même place et il est facile de les identifier au ressenti, sans être clairvoyant d’où l’importance de la curothérapie)

– L’esprit du tabac se place en haut et à gauche du coeur.

– L’esprit du haschich se place en haut et à droite du coeur.

– L’esprit du chocolat est en bas à gauche du coeur.

– L’esprit du café est en bas à droite du coeur.

– L’opium est au centre du coeur.

– Les somnifères sont au milieu de la gorge et de la bouche.

– Les antidépresseurs sont au centre et à l’arrière de la tête.

– La cocaïne est au coeur et au sexe.

– Les toxiques respiratoires sont au centre de la gorge.

– Certains esprits d’additifs chimiques, communs aux consommateurs de cigarettes peuvent se retrouver sur le côté de la tête. En curothérapie, nous enlevons ces esprits et liens sur les différents corps énergétiques afin que la personne se détache plus rapidement et retrouve sa liberté.

Il est fortement recommandé de travailler avec des conseillers en toxicomanie et d’autres personnes de soutien (curothérapie, curothérapeutes, médecins, soins énergétiques, etc.)

Voici quelques vidéos sur le sujet de les addictions:

Vidéo 1

Vidéo 2 

Vidéo 3

Si vous avez des questions ou pour prendre rendez-vous, envoyez-moi un email ! 😉

Belle journée à vous !

Baptiste Thérapeute (Harmonisation énergétique des lieux et des personnes, Curothérapie & Tarot de Marseille)