D’un point de physique:

L’arthrose est une maladie de dégénérescence multifactorielle, reliée au climat, à l’hérédité, à des pollutions ou habitudes alimentaires (beaucoup de produits laitiers), ou à des somatisations qui « spasment » des articulations spécifiques.

La mauvaise irrigation sanguine des têtes osseuses entraîne une anoxie locale, allant de la périphérie vers le centre. Un véritable capitonnage de l’os s’effectue en périphérie. Il se manifeste par une hyperostose exubérante, compensée par une ostéonécrose cryptique centrale. Tout se passe comme si les cellules, pour survivre, migraient anarchiquement vers la périphérie de l’os, là où passe encore un peu de sang.

Au niveau vertébral, on assiste à une ostéocondensation périphérique créant une souffrance du disque intervertébral par compression mécanique due à une calcification et prise en étau de la racine du nerf sciatique, par exemple.

D’un point de vue énergétique:

Les articulations sont des lieux d’enregistrement de mémoires spécifiques liées à des émotions que nous n’avons pas digérées.
▪ La première étape est le spasme.
▪ La seconde étape est l’inflammation aiguë.
▪ La troisième étape est l’inflammation chronique.
▪ La quatrième étape est la dégénérescence (pourrissement).

Mais il faut toujours deux facteurs pour créer un phénomène (un papa et une maman). Le second facteur est dans ce cas les produits laitiers pour le plus souvent.

Dans les articulations, il y a aussi celles des vertèbres d’où arthrose vertébrale.
– Les vertèbres cervicales mémorisent les conflits du mental.
– Les vertèbres dorsales mémorisent les chocs affectifs.
– Les vertèbres lombaires mémorisent les problèmes d’insécurité (matérielle ou affective).

• Les chevilles, en rapport avec l’implication personnelle et le pouvoir de décision.
• Les genoux, en rapport avec l’adaptation à des situations, c’est un syndrome chez beaucoup de vieillards.
• Les hanches, en rapport avec nos croyances profondes. La hanche, appui fondamental, casse devant un vécu de trahison et d’abandon. Il y a un désir inconscient de mort.
• Les pieds (métatarse), en rapport avec nos positions face au monde Celui qui n’ose pas s’affirmer est « mal dans ses souliers ».

Somatisations des membres supérieurs

• Les épaules, en rapport avec la capacité d’agir. L’incapacité d’agir bloque l’énergie et crée une tension des trapèzes.
• Les coudes, en rapport avec l’acceptation des situations. On se bat avec la vie quand cela ne convient pas.
• Les poignets, en rapport avec l’exécution et l’expression manifestée de notre volonté consciente. Une volonté excessive peut entraîner des douleurs de poignets.
• Les mains (de même racine que « manifesté »), en rapport avec la transmission et la communication  »

(Source: Michel Dogna)

Voici plusieurs vidéos explicatives à ce sujet:

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Vidéo 4

Si vous avez des questions ou pour prendre rendez-vous, envoyez-moi un message ! 😉

Belle journée à vous !

Baptiste Thérapeute (Soins énergétiques des lieux et des personnes, Curothérapie & Tarot de Marseille)